Aujourd’hui, c’était après-midi au potager.
Au programme : identification des pousses, arrachage sans concession des mauvaises herbes, tuteurage de tout ce qui en a besoin… Nous avions également un objectif bien identifié de protection de notre cerisier contre les attaques des horribles prédateurs ailés. J’ai nommé principalement les merles et pigeons !
Nous avons choisi d’installer de gros papillons en aluminium aux extrémités des principales branches et ce sont les enfants qui étaient responsables de cette tâche. A l’arrivée, quelques papillons bien accrochés et un temps record passé en haut de l’escabeau soit à imaginer des histoires pour Elliot, soit à faire des enregistrements musical.ly pour Alice. Beaucoup de jolies photos aussi prises par Alice qui aime capturer la beauté des choses.
Les enfants aiment passer du temps dans cet espace installé au fond du jardin. Le temps de la nature nous impose presque quasi instantanément un relâchement. Ils prennent le temps de regarder ce qui a poussé et y trouve souvent quelque chose à grignoter : cerises, fraises, framboises, groseilles, tomates cerises… Curieusement, ils n’attaquent jamais spontanément une salade ou des courgettes. Du coup, ce sont les seules choses qui arrivent sur la table de la cuisine ! 😊
Ils savent reconnaître les différents aromates et, à moins qu’il pleuve, sont toujours volontaires pour aller en cueillir.
Ils sont chacun responsables d’une plante qu’ils ont fait démarrer dans la maison à l’étape de semis. Pour Elliot, c’est un tournesol. C’est une fleur magique pour les plus petits car, s’ils en prennent bien soin, elle devient plus grande qu’eux. Le fait qu’elle change d’orientation en fonction du soleil les amène aussi à poser des questions et à s’interroger sur le monde extérieur.
Alice, elle, a choisi des lupins pour leurs grandes fleurs et parce qu’elle adore le bleu. La manipulation des fines tiges obtenues après germination lui a demandé beaucoup d’attention. J’adore voir ma fille prendre le temps nécessaire pour cette tâche.
Pour Eve, l’ainée, ce sont des glaïeuls obtenus à partir de tubercules. A 14 ans, son intérêt est différent de celui des 2 autres. Elle a adoré faire le plan du potager en travaillant les associations entre les différentes plantes mais sa motivation s’essouffle dans la durée.
Je ne peux que vous conseiller de tester une activité de jardinage avec vos enfants. Que vous soyez en appartement ou en maison, vous trouverez toujours une place pour une petite plantation en pot ou en pleine terre. Plus qu’une activité ponctuelle, cela peut devenir leur projet : choix de la plante, choix du pot et de son emplacement, achat de la terre, documentation sur les conditions nécessaires pour son développement, identification des différentes étapes, arrosage régulier…
N’hésitez pas à m’envoyer les photos des plantations de vos enfants, je les publierai.