Amandine vient de passer au CP. Elle est la plus petite de sa classe et cela l’énerve. Il n’est pas question que les autres lui disent ce qu’elle doit faire. Alors quand, à la cantine, un garçon lui dit qu’elle ne peut pas s’assoir à cette place parce que c’est la table des garçons, elle n’en croit pas ses oreilles…

Nous n'avons pas encore reçu de dessin pour illustrer cette histoire.
Celui de votre enfant sera-t-il le premier ?

Écouter l'histoire

Lire l'histoire

Amandine est une petite fille de 5 ans et demi. Elle vient juste de passer en CP à l’école primaire mais comme elle est née en décembre, elle n’a pas encore fêté son anniversaire.

Cela l’énerve vraiment beaucoup. Elle a l’impression de passer son temps à expliquer qu’elle n’est pas petite même si elle a 5 ans et qu’elle va bientôt avoir 6 ans et « d’abord, c’est pas l’âge qui compte ! »

Amandine est aussi un peu plus petite que les autres en taille alors cela n’arrange rien. « J’en ai assez qu’on me prenne pour une petite ! » dit-elle souvent à sa maman qui essaye de lui expliquer que chacun grandit à son rythme.

Amandine a 2 grands frères de 12 et 14 ans. Elle est la petite dernière sauf que, vous l’aurez compris, elle n’est pas petite !
A la maison, elle a donc décidé que c’était elle qui allait commander la fratrie. Elle n’hésite pas à donner des ordres à ses frères qui trouvent cela plutôt drôle et très énervant mais comme ils l’aiment fort, ils ne se fâchent pas.

Amandine a beaucoup de copains et de copines car elle est très drôle et pleine d’énergie mais, dans la cour, les garçons commencent à vouloir jouer uniquement entre eux.
Ils disent que « le foot, c’est pas pour les filles ! » Amandine s’en fiche car elle n’aime pas le foot et qu’elle préfère jouer à chat glacé.
Mais un jour, à la cantine, alors qu’Amandine se dirige avec son plateau vers son copain, il lui dit qu’ils ne vont pas manger ensemble aujourd’hui et qu’il va à la table des garçons.

« La table des garçons ! Qu’est-ce que c’est que cette invention ? » s’écrie Amandine.
« Bah oui », lui explique son copain Quentin, « la table des garçons, c’est pour ceux qui aiment le foot, jouer aux billes et ceux qui sont grands. Tu vois bien que les grands de CM2 ne se mélangent pas. Il n’y a que les intellos et ceux qui sont amoureux pour manger avec des filles. Et moi, je suis un sportif. Je veux faire partie de l’équipe de foot alors je vais manger à la table des garçons, sans toi, et c’est tout ! »

Amandine n’en revient tellement pas qu’elle en oublie de répondre et se dirige, abasourdie, vers une table de filles. Ce ne sont pas ses copines habituelles mais elle les connaît aussi, alors, cela lui permettra de discuter tout en mangeant.

Après avoir dévoré sa salade de tomates, Amandine tente d’engager la conversation sur le sujet de la table des garçons : « Eh les filles, vous ne trouvez pas que c’est n’importe quoi cette table réservée aux garçons ? » Océane, une grande de CE1 lui répond : « Non, comme ça les filles sont aussi tranquilles pour parler des licornes, de la danse, de la gym et raconter des trucs de filles sans être embêtées par les garçons. » Amandine n’est pas convaincue et réfléchit tout en mangeant son plat. Elle se demande si elle est la seule fille à trouver cela bizarre.

Après le déjeuner, ils se retrouvent tous dans la cour et font un gigantesque chat glacé. Amandine s’amuse beaucoup et se dit que c’est vraiment beaucoup plus drôle quand les filles et les garçons jouent ensemble.
Le soir, à la maison, Amandine demeure soucieuse et décide de demander leur avis à ses frères. Ils ne sont pas d’accord !

Le plus jeune est passionné de handball et passe son temps avec les garçons de son équipe. Il ne voit pas trop pourquoi il passerait du temps avec des filles d’autant plus qu’elles détestent les araignées alors que lui les élèvent et s’amuse même à attraper des insectes pour les nourrir.
Son plus grand frère lui trouve que c’est plus chouette quand les filles et les garçons sont mélangés. « Nous sommes très différents et parfois je trouve que les filles sont bêtes mais je sais qu’elles pensent aussi parfois la même chose des garçons. Le plus important, c’est que c’est à toi de choisir. Si tu veux manger uniquement avec des filles, tu peux. Mais si tu choisis de déjeuner avec tes copains, personne ne doit t’en empêcher. »

Le lendemain, Amandine est bien décidée à ne pas se laisser commander. Elle entreprend d’organiser sa table de cantine dès la récréation du matin. Et comme ils sont au 1er service, Amandine se dépêche même de s’asseoir à la table qu’avaient les garçons la veille. Ils forment une table mixte avec autant de garçons que de filles et ils s’amusent super bien. Ils passent tellement de temps à imaginer des stratégies pour gagner au jeu de la gamelle qu’ils en oublient presque de manger.

Le lendemain, une nouvelle journée d’école commence et Amandine, est tellement occupée à jouer pendant la récréation qu’elle en oublie de s’organiser pour la cantine. En prenant son plateau, elle est un peu inquiète et se demande où elle va s’asseoir.

Mais à sa grande surprise, alors qu’elle cherche une place avec ses 2 copines, c’est un garçon qui lui fait signe et lui propose de s’asseoir avec eux. Ils se moquent un peu de sa jupe rose (qu’elle adore parce qu’elle ressemble à son tutu de danse classique) mais très vite ils se mettent à parler tous ensemble de la remplaçante de la maîtresse et de la valeur des billes. Tout en mangeant, Amandine repense alors à ce que son grand frère lui a dit et bien qu’elle ne lui avouera jamais, elle reconnaît qu’il avait raison. « C’est beaucoup plus drôle quand on joue tous ensemble, même si, pense-t-elle, les garçons sont quand même moins futés que les filles ! »
Quelle coquine cette Amandine !

Choisis le sujet de la prochaine histoire

Invente la prochaine histoire

Dessine ton histoire préférée