Hugo a appris à danser avec sa grande sœur Manon. Mais lorsqu’il demande à ses parents de l’inscrire à la danse, c’est une autre histoire…

Hugo aime la danse classique-Hortense
par Hortense, 15 ans, de Conflans Sainte Honorine (Yvelines, France)

Écouter l'histoire

Lire l'histoire

 

Hugo est un garçon de 8 ans. Il est en CE2 et il a beaucoup de copains. Il a une grande sœur qui s’appelle Manon. Elle a 11 ans et elle est en 6ème. Même si Hugo et Manon passent beaucoup de temps à se disputer, ils partagent une même passion : la danse classique.

Manon a commencé la danse à 4 ans pour faire comme les copines et parce qu’elle voulait un joli tutu rose.
Dès qu’elle rentrait à la maison après son cours de danse, elle demandait à ses parents de mettre de la musique et elle revoyait les mouvements qu’elle venait d’apprendre.
Dès qu’il a su se tenir debout, Hugo s’est amusé à imiter sa grande sœur. Cela a beaucoup agacé Manon au début : « Papa, maman, Hugo m’imite, j’en ai assez qu’il fasse tout comme moi ! ». Mais très vite, elle a apprécié de pouvoir jouer les professeurs et elle est même devenue rapidement très fière de son élève.

A l’âge de 4 ans, Hugo adorait danser avec sa sœur et c’est donc tout naturellement qu’il a demandé à faire de la danse. Son papa et sa maman n’en revenaient pas : « Mais tu es un garçon ! » lui a dit son papa. « La danse, c’est pour les filles comme Manon. » a surenchéri sa maman. « Viens mon Hugo, il fait beau. Nous allons jouer au foot dehors tous les deux. » lui a proposé son papa. « C’est une super idée cette activité entre garçons », a dit maman. Et hop, sujet éludé…

2 semaines après, Hugo était inscrit au club de foot, comme tous ses copains. Il trouvait que c’était super cool.
Mais il continuait à s’entraîner avec sa grande sœur. En plus Manon savait maintenant lire et trouvait des videos avec des mouvements pour les garçons sur You Tube. Mais un jour, Hugo n’arrivait à rien et Manon commença à se fâcher et à le traiter de bébé avant de comprendre que quelque chose n’allait pas : « Je suis nul au foot, les autres ne me passent jamais le ballon car ils ont peur que je ne le rattrape pas. Papa et maman disent que je progresse mais c’est pas vrai ! Je veux arrêter le foot et faire de la danse comme toi. Je ne sais pas pourquoi papa et maman ne veulent pas. » « Le plus simple, dit Manon, c’est de leur poser la question, viens… »

Manon était plutôt du genre directe et demanda : « papa, maman, pourquoi ne voulez-vous pas qu’Hugo fasse de la danse ? » « Hugo ne peut pas faire de la danse, voyons, il fait déjà du foot ! » « Bah oui, c’est évident ! dit papa, Il ne peut pas faire 2 activités. C’est bien trop compliqué à gérer pour les horaires et les trajets. »
« Mais voyons Papa et Maman, dit Hugo, je suis nul au foot à tel point que les copains évitent de me passer le ballon. Je veux faire de la danse. Vous savez que c’est un sport où il faut être très costaud ? Un bon danseur doit aussi être un acrobate.»

Et c’est ainsi qu’Hugo débuta la danse classique. Il intégra un cours adapté aux enfants de son âge. Il était le seul garçon mais lui n’y voyait que des avantages car toutes les chorégraphies étaient pensées autour de lui. En plus, son professeur était tellement heureuse d’avoir un garçon qu’elle réfléchissait d’un cours sur l’autre à des exercices susceptibles de le faire progresser.

Quand à ses copains, Hugo se révéla un gardien de but hors pair grâce à sa souplesse et à sa rapidité. Il était toujours choisi en 1er dans la cour de récréation.
Ce fut son papa qui eu le plus de mal… Pour lui, un garçon ne faisait pas de danse et encore moins de la danse classique.
Mais voir son fils heureux eu raison de toutes ses réticences et il commença même à être très fier des progrès d’Hugo.

Aujourd’hui, Hugo fait partie d’une troupe et est professeur de danse. Avec sa sœur, Manon, ils ont ouvert une école et Hugo s’occupe des garçons.
Ils enseignent bien-sûr la danse classique, la danse moderne jazz mais aussi d’autres types de danse comme le hip-hop ou le breakdance.
Tous les cours sont complets et je crois même qu’il y a parfois plus de garçons que de filles…

Choisis le sujet de la prochaine histoire

Invente la prochaine histoire

Dessine ton histoire préférée